Accueil » Actualités » Robotisation de la pluie

Robotisation de la pluie

Contexte
L’idée est d’arroser régulièrement les 9 jardins suspendus du c01n.
Une absence d’une semaine en juillet (Summerlab de Ping) nous a montré l’importance de trouver un système automatisé.

Il n’y a pas de robinet dans la salle : il faut donc remplir une réserve suffisante pour avoir quelques jours d’autonomie + système de répartition dans les 9 bacs.
Nous devons aussi contrôler l’arrosage pour éviter la noyade de nos plantations et leur éviter une traversée du désert.

Veille
Évitons de réinventer la roue : cherchons ce qui a déjà été fait.
Refarm the City ont commencé un wiki ou on peut puiser des idées :

Construction / expérimentations
Utilisant l’espace/temps/concentration de cerveaux créés par les Open Ateliers Version Longue, nous avons lancé le chantier.

1 : la répartition de l’eau dans les bacs.
Nous nous sommes inspirés de la technique utilisée par refarm the city en la couplant au embouts/diffuseurs d’humidité en argile que l’on visse à des bouteilles de plastique.refarmthecitywaterdiagram
Mieux vaut choisir des bouteilles un peu épaisses pour quelles résistent à la pression hydraulique.
irrigation

Les bouteilles de CocaCola 1,5L ont été récupérées dans les poubelles de recyclage, les durites transparentes sont les résidus de l’installation de Mathieu M pour Xul IV, les embouts ont été donnés par Yannis B.

2. Envoi de l’eau dans le circuit : Thomas B de Ping a été un des piliers du projet. Nous avons ensemble testé les possibilités et contraintes d’une pompe d’aquarium trouvée.
pompe

Après quelques inondations, nous avons étanchéifié la pompe et son réservoir avec de la cire d’abeille, et compris l’importance de l’amorçage du processus de pompage, et de la disposition dans l’espace différents éléments : réservoir, pompe, bouteille à remplir.
niveaux

Conclusion sur l’expérimentation :
Après les réglages d’altitude et d’étanchéité notre pompe aquarium fonctionne parfaitement pour remplir les bouteilles et même ramener le trop-plein dans la réserve.
En revanche, la pompe à l’arrêt ne joue pas le rôle de robinet fermé et par la magie du siphon, l’eau ne cesse de circuler dans le circuit.

Nous choisissons de partir sur une autre technique :

3. Utilisation d’électrovanne de machine à laver.
Le château d’eau étant positionné au dessus des bouteilles, nous espérons que l’attraction terrestre suffira à pousser l’eau dans les tuyaux jusqu’au remplissage de toutes les bouteilles. Les électrovannes (fermées en position hors alimentation, ouvertes sous tension) seront branchées sur un programmateur/minuteur basique acheté dans le commerce.electrovanne

Fabrication d’une petite boite de protection contre les chocs électriques.

Pour palier la difficulté de raccord entre la vanne et le château d’eau, Guillaume B apporta ses connaissances en Openscad et nous modélisâmes une pièce sur mesure.
foldi

Notre plug est donc parfaitement calibré.

plug

Conclusion de l’expérimentation :
C’est un échec : la pression dans le réservoir n’est pas suffisante pour pousser l’eau, ou bien l’électrovanne ne fonctionne pas.
Notre pièce imprimée laisse passer l’eau et une flaque d’eau se forme lamentablement au sol.

 

Partagez-Twitter Partagez-FB

Les articles intéressants...

1 réponse

  1. 16 août 2013

    […] Robotisation de la pluie | Atelier du c01n […]