Metamap 2000

Metamap 2000

Cette installation immersive et mobile permet aux visiteurs d’entrer dans la peau du senior qui surferait sur GoogleEarth® en utilisant un GoogleCartBoard® alors même que Google n’existerait pas.

Il s’agit d’un monde où le fleuron de la technologie française a suivi la voix de l’opensource, du logiciel libre et de la réutilisation de matériaux.

Un stock de cartes routières (issue de la ressourcerie de l’atelier du c01n) a été assemblé pour créer une géographie imaginaire. Les routes ont été reliées entre elles, la cote d’azur se transforme mer Adriatique sans chaos.
map

Sur un déambulateur à roulettes, deux webcam ont été montées de telle sorte qu’elle capturent à basse altitude la géographie imaginaire en conservant l’écart entre les deux yeux d’une tête humaine.
cams

L’image stéreoscopique est diffusée dans un « tablo » protoypé par 0range® en 2006 et libéré par l’Atelier du c01n en 2016.
Le « Tablo » est alimenté par une batterie 12V et enchâssé dans un casque d’immersion de carton.
metamap

tampon pour adhérents

Pour faire face à l’affluence des nouveau adhérents du 108 il à fallu créer de nouvelles cartes. Après plusieurs tentatives et rebondissements tumultueux il s’avère que la presse typographique reste une valeur sur face aux outils modernes et numériques.

Un premier test avec un bout de lino découpé avec la fraiseuse du c01n

tampon-lino

c’est trop petit et les lettres s’autodétruisent 🙁

Un second essai sur du bois
tampon-bois

Pas plus convainquant….

Une petite presse et des casses

presse-casse-108

Voilà quelque chose qui tiendrais un peu de l’innovation   !

Le band du projet Ouïe bien entendu.

Ouïe bien entendu est un projet d’exposition itinérante qui a pour but de sensibiliser la jeunesse aux risques auditifs en salle de concert particulièrement.
Ce projet émane de la Fracama et de Emmetrop.
La partie interaction a été développée par la Labomedia et la partie physique par l’Atelier du c01n.

Une esthétique punk à chien pour éviter l’esthétique expositions-pédagogique-lisse-et-sans-caractère.
Un projet réalisé dans l’urgence avec 100% de matériel de récupération.
avignon
Nous parlons ici de la boite récupérée du Frac, du plexiglass tombé d’on ne sait où mais stocké depuis des années dans la ressourcerie de la Labomedia, les personnages provenant de vides greniers et de poubelles, le néon extrait d’une salle de bain, les têtes de bébé des poubelles de la crèche du petit mouflet etc

boitoyee1

Pour agrémenter cette boite du Frac et en cacher la provenance, nous avons toyé les inscriptions avec les logos des partenaires et celui du logo fabriqué par Benwar  (retouché par les ingénieurs du c01n dans la tradition des licences libres de droit).
Les pochoirs ont été réalisés grâce à la découpe laser du c01n

daband

Pour symboliser la source sonore dans le monde des musiques amplifiées, nous avons choisi l’idée originale de reproduire un groupe de rock qui joue sur des instruments amplifiés par des … amplis.
– Les amplis ont été découpés à la lasercut dans la mousse qu’on a trouvé à l’intérieur de la boite du Frac.
– La moquette grise a servi de tapis de batterie à de vrais concerts de rock. (Nous avons gardé un éclat de bouteille de bière collé dans les fibres).
– La basse, le piano, le micro de Chico et les supports de figurine ont étés découpés à la lasercut
– la guitare de Roberta a été sculptée à l’imprimante 3d.

Retrouvez toute la documentation sur ce projet révolutionnaire sur la wiki de la Labomedia